ROBBINS (J.)


ROBBINS (J.)
ROBBINS (J.)

ROBBINS JEROME RABINOWITZ dit JEROME (1918- )

Danseur et chorégraphe amricain né à New York. Après avoir suivi des études de danse (classique, moderne, orientale, espagnole), de musique (piano et violon) et d’art théâtral, Jerome Robbins danse dans des comédies musicales à Broadway de 1938 à 1940. Il entre, en 1940, dans le corps de ballet de l’American Ballet Theatre, en devient soliste et interprète des rôles du répertoire balanchinien tels que Le Fils prodigue de Serge Prokofiev et Till Eulenspiegel de Richard Strauss. En 1944, il se sépare de Balanchine et crée ses premières chorégraphies: Fancy Free (musique de L. Bernstein, décors d’O. Smith, costumes de Love; création, 1944), Interplay (Gould, Smith, I. Sharaff, 1945), Facsimile (L. Bernstein, O. Smith, I. Sharaff, 1946), On the Town , comédie musicale. Ces œuvres annoncent déjà les grandes réalisations qu’il créera à partir de 1949 en tant que directeur artistique adjoint au New York City Ballet; il crée pour cette compagnie: The Cage (I. Stravinski, J. Rosenthal, R. Sobotka, 1951) hallucinant drame érotique; Afternoon of a Faun (C. Debussy, J. Rosenthal, I. Sharaff, 1953). Il règle deux comédies musicales, The King and I et, surtout, en 1957, West Side Story (L. Bernstein, O. Smith, I. Sharaff). Il fonde en 1958 sa propre troupe, le Ballet U.S.A., avec laquelle il participe au Festival des deux mondes à Spolète (Italie); il compose New York Export Opus Jazz (Prince, Shahn, Klotz, 1958), 3 3 (musique de G. Auric, 1958), Moves (sans musique, 1959). Il est à l’origine de la Lena Robbins Foundation, qui est destinée à subventionner des spectacles chorégraphiques. Pour le New York City Ballet, il crée encore Dance at a Gathering (musique de F. Chopin, costumes de J. Eula, 1969). Puis il règle, en collaboration avec Balanchine, L’Oiseau de feu (I. Stravinski, 1970); The Golberg Variations (J.-S. Bach, 1971); Watermill (Teiji Ito, 1972). Il participe à cette époque au festival en l’honneur de Stravinski avec Scherzo fantastique , Circus Polka , Dumbarton Oaks , Requiem Canticles et Pulcinella en collaboration avec Balanchine. On lui doit encore Evening’s Waltzes (S. Prokofiev, 1973); Dybbuk Variations (L. Bernstein, 1974); Piano Concerto in G ; Introduction and Allegro ; Ma mère l’Oye pour le festival Ravel (1975); Work in Progress (1977) et Other Dances (1978); Glass Pieces (1983). De 1983 à 1989, il assure la direction, avec Peter Martins, du New York City Ballet. Il y règle In Memory of ... (1985), Quiet City (1986), Piccolo Balletto (1988) et Ives Song (1988). En 1989, son show intitulé Jerome Robbins’ Broadway est créé à partir de onze comédies musicales qu’il a dirigées ou chorégraphiées. En juin 1990, pour rendre hommage à Robbins, le New York City Ballet monte un spectacle où sont présentées vingt-six de ses meilleures œuvres..

L’œuvre chorégraphique de Robbins est une synthèse rationnelle de toutes les techniques et de tous les styles que la danse classique et moderne lui ont offerts. Il puise ses thèmes dans les rites de la vie quotidienne et il témoigne, même dans les sujets les plus sombres, d’un amour de la vie violent et passionné; son œuvre, grâce à la création d’un langage chorégraphique dont la structure gestuelle est suffisamment suggestive et expressive, est à la portée de tous les publics.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Robbins — can be:Places in the United States* Robbins, California, a town in Sutter County * Robbins, Illinois, a village in Cook County * Robbins, North Carolina, a city in Moore County * Bernie Robbins Stadium, Atlantic City, New JerseyThings* Baskin… …   Wikipedia

  • Robbins — ist der Familienname folgender Personen: Alexandra Robbins (* 1976), US amerikanischer Journalistin und Autorin Andrea Robbins (* 1963), US amerikanische Fotografin Anthony Robbins (* 1960), US amerikanischer Motivationstrainer und Erfolgscoach… …   Deutsch Wikipedia

  • Robbins — Robbins, NC U.S. city in North Carolina Population (2000): 1195 Housing Units (2000): 471 Land area (2000): 1.277901 sq. miles (3.309749 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 1.277901 sq. miles… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Robbins —   [ rɔbɪnz],    1) Frederick Chapman, amerikanischer Bakteriologe und Kinderarzt, * Auburn (Ala.) 25. 8. 1916; 1952 80 Professor für Pädiatrie in Cleveland (Ohio); bedeutende Forschungen über die Entstehung von Viruskrankheiten. Robbins… …   Universal-Lexikon

  • Robbins, IL — U.S. village in Illinois Population (2000): 6635 Housing Units (2000): 2138 Land area (2000): 1.469225 sq. miles (3.805275 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 1.469225 sq. miles (3.805275 sq. km)… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Robbins, NC — U.S. city in North Carolina Population (2000): 1195 Housing Units (2000): 471 Land area (2000): 1.277901 sq. miles (3.309749 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 1.277901 sq. miles (3.309749 sq. km)… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Robbins — Frederick Chapman …   Scientists

  • Robbins — Robbins, Frederick Chapman …   Enciclopedia Universal

  • Robbins — [rä′bənz] Jerome (born Jerome Rabinowitz) 1918 98; U.S. dancer & choreographer …   English World dictionary

  • Robbins — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Robbins peut désigner : Patronyme Robbins est un nom de famille notamment porté par : Anne Frances Robbins (née en 1921), plus connue sous le… …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.